CONTACT

  • Facebook - White Circle

© 2019 par le 1001 Nuits, Cormost. Created with Wix.com

Qu'est ce que le BDSM ?


Propulsé au-devant de la scène avec des films comme 50 nuances de grey ou des séries comme Bonding, le BDSM fait de plus en plus parler de lui … mais savez-vous ce que c’est ?


Considéré par certains comme une pratique sexuelle « bizarre » voir « malsaine », le BDSM n’est en fait qu’une pratique sexuelle (entre adultes consentants) parmi tant d’autres.

Pour commencer, « BD » correspond au terme Bondage « l’art du laçage » et Discipline. « DS » signifie Domination et Soumission et enfin « SM » se rapporte au Sadisme et au Masochisme (Oui oui BDDSSM normalement). Cet acronyme regroupe donc différentes pratiques.


Le BDSM n’est pas qu’une pratique brutale et barbare, le but pour chacun des participants est de prendre du plaisir. Dans la relation « dominant/dominé » l’un prend plaisir à dominer et/ou humilier et l’autre à s’offrir à son dominant. Dans la forme « SM », la douleur ressentie ou procurée est la source du plaisir. Pour ce qui est du « bondage », le plaisir vient du fait d’attacher ou d’être attaché, lacé par son/sa partenaire. Les rôles ne sont pas forcément fixes et peuvent parfois s’inverser (même si les puristes ne sont pas vraiment d’accord avec cette idée). Le BDSM existe sous une multitude de formes : pet-play (jeu de rôle animal), trampling (marcher sur son/sa partenaire), forniphilie (considérer son partenaire comme un objet) etc.


Le BDSM se pratique dans le cadre de ce que les adeptes appellent « jeux » ou « scènes », ce sont les moments intimes (érotiques et/ou sexuels) que les deux personnes partagent. Contrairement aux idées reçues, ces scènes possèdent une certaine forme esthétique voir artistique dans leur mise en œuvre. À noter aussi que chacun a donné son consentement absolu et ils ont ensemble défini des règles strictes et des limites à ne pas dépasser, parmi ses règles un safeword ou safegesture est prévu afin de pouvoir mettre fin à la scène à n’importe quel moment si le soumis (ou le dominant) le souhaite.


Il existe différents degrés d’intensité dans le BDSM, allant du très léger (comme attacher les mains de son/sa partenaire) au très intense. Les plus impliqués possèdent souvent une salle réservée (qui contient tous les jouets et équipements) pour leurs jeux BDSM que l’on appelle « donjon ». De plus, tous les initiés ne pratiquent pas uniquement le BDSM, il est possible de l’associer aux « vanilles », c’est-à-dire aux autres pratiques sexuelles.


Pour finir il faut une très grande confiance en soi et en son partenaire pour s’adonner au BDSM. Les participants acceptent d’être vulnérables et de s’abandonner totalement à l’autre. Pour beaucoup c’est un moyen de lâcher prise, de décompresser.


Le club vous propose une après-midi tous les 1er dimanches du mois.

NB : Si vous souhaitez vous initier au BDSM, vous pouvez tester ou assister à des représentations spécialisées, notamment avec des associations. Cela permettra de vous aiguiller et de vous familiariser avec ses multiples formes. Pensez également à échanger et à définir vos limites avec votre partenaire


#BDSM #décryptage #sexe #pratiquessexuelles #pratiquesatypiques #libertin #libertinage

62 views